C'est officiel, Kurt est orphelin. Son créateur, Henning Mankell, le grand maître du polar venu du froid nous a quitté pour un monde meilleur.

Il laisse derrière lui son anti-héros Kurt Wallander, policier divorcé, solitaire et désabusé qui ne croit plus en grand chose et surtout pas en la société dans laquelle il vit.

Il est le premier auteur du nord et de Suède que j'ai lu il y a de nombreuses années et j'ai tout de suite aimé son style, son écriture et ses personnages.

Il a ouvert les portes de ma bibliothèque à d'autres écrivains de Suède mais pas seulement.

Il n'y aura plus d'aventures de Kurt ou de sa fille. Mais celles qui existent vont durer très très très longtemps.

Adieu monsieur Mankell