seul_le_silenceUn livre magnifique qui vous hantera longtemps. C'est le commentaire de Michael Connelly et comme j'adore Connelly, je l'ai lu.....................

C'est étonnant................ ce livre est un polar mais pas du genre classique et en fait, il ne se lit pas comme un polar, mais comme l'histoire d'une vie.

C'est poignant (j'ai usé un bon paquet de kleenex), c'est terrifiant de désespoir et de souffrance et pourtant, on espère toujours en encore, au fil des pages, que cela va s'arrêter........ que le héros va pouvoir enfin trouver le repos et vivre une vie normale............... jusqu'au bout, jusqu'à la dernière ligne on espère pour lui.

De quoi ça parle ?

En gros d'un meurtrier en série qui va tuer plusieurs dizaines de petites filles sur plusieurs décennies. Et d'une petit garçon qui croit aux anges. 8)

Le héros à une dizaine d'année lorsque son récit commence.......................... il a plus de quarante ans lorsque la fin de l'histoire met un terme au massacre. Et tout au long de sa vie, c'est l'enfer qui se déchaine, mais un enfer normal contre lequel il ne se rebelle pas vraiment. Un enfer qu'il endosse comme étant sa responsabilité au point de se sentir coupable de n'avoir pas pu sauver ces petites filles. Responsabilité dont tous les adultes vont se laver les mains et se décharger sur d'autres.

Une réponse "grandiose" d'un des personnages, lorsque le héros tente de le faire réagir en lui apprenant que le tueur continue à tuer ailleurs : ce n'est pas son problème, c'est le problème de ceux qui vivent ailleurs. :sarcasme:

Le livre est long, rempli de description et de pensées, qui reprend la vie de l'Amérique profonde des années 30 aux années 60 avec la guerre en toile de fond des premiers meurtres.

Et une conclusion inattendue  :wink:

Vraiment pas un polar classique, et j'ai beaucoup aimé


_________________
Le juste milieu, mais où est passé le juste milieu ?

L'annuaire des Forums